Votre couteau Viper coupe très bien (attention !) à sa sortie de boîte. Sachez entretenir son tranchant car un couteau qui ne coupe pas ne sert pas à grand chose, il peut même être dangereux.

 
 
Lames%2Bet%2BLumens%2BAffutage-1.jpg

L’Affûtage “usine”

Les couteaux Viper sont très tranchants à leur sortie de boîte. On peut même parler de tranchant rasoir. Les artisans de chez Viper affûtent les couteaux avec un angle de 20° à 25°, en fonction de la destination du couteau. Un couteau à lame fixe destiné à un usage Outdoor sera affûté avec un angle de 25° (de chaque côté du tranchant) tandis qu’un couteau Gentleman sera affûté avec un angle de 20° par côté.
Plus l’angle est aigu (20°) plus le fil de la lame est coupant mais aussi un peu plus fragile tandis qu’un tranchant avec un angle de 25° par côté sera un peu plus robuste. Par exemple, les haches sont affûtées avec un angle de 30° et plus. Les couteaux de cuisine sont normalement affûtés avec un angle inférieur à 20°.


Bon à savoir…

La première chose à savoir est qu’il vaut mieux traiter votre couteau avec “respect”. Un couteau n’est pas fait pour couper des briques ! Ni pour servir de tournevis ou de pied de biche… Ensuite, il est important de savoir qu’il vaut beaucoup mieux entretenir le tranchant régulièrement que d’attendre que le couteau ne coupe plus du tout pour penser à l’affûter. En effet, un entretien régulier permet de maintenir le fil en bon état et parfaitement coupant. Par exemple, un passage au cuir le soir après une journée d’utilisation normale, permet de garder la lame tranchante comme à sa sortie de boîte. Tandis que de négliger le maintien du tranchant pendant une longue période conduit à avoir une lame très émoussée qu’il faudra re-affûter avec des outils et des méthodes plus contraignantes et plus longues.

Lames%252Bet%252BLumens%252BAffutage-6.jpg

Lames%2Bet%2BLumens%2BAffutage-2.jpg

Afffûter avec quoi ?

L’outil à utiliser pour affûter ou affiler un couteau dépend bien évidemment de l’état du tranchant de la lame. Un simple cuir enduit de pâte à polir suffit pour redonner un tranchant rasoir à une lame pour peu qu’on le fasse régulièrement après usage du couteau.
Si le fil du couteau est très émoussé ou ébréché, il faudra utiliser d’autres outils comme les tiges céramiques, les pierres naturelles ou artificielles ou encore des machines plus complexes comme celles qui mettent en œuvre des pierres mobiles ou des bandes abrasives.
Lames et Lumens déconseille et les outils bon marché qui mettent en œuvre des pastilles de carbure. D’une part l’angle proposé ces petits appareils est fixe, il y a assez peu de chance qu’il corresponde à l’angle d’affûtage de votre couteau et d’autre part, ces outils ont tendance à arracher (beaucoup) la matière.
Chez Lames et Lumens nous aimons les cuirs, très “doux” avec l’acier et super efficace si utilisé régulièrement et les outils qui mettent en œuvre des tiges céramique.


Affiler avec un cuir

L’affilage au cuir est une opération plus simple qu’il n’y paraît. Il faut un peu d’entrainement, de la pratique mais on attrape vite le coup de main et surtout, le plaisir de rendre sa lame tranchante comme un rasoir.
L’affilage au cuir n’est cependant efficace que sur une lame déjà bien affûtée. On ne peut pas espérer rendre un couteau très coupant avec un cuir si la lame n’est pas à la base, déjà bien affûtée. L’affilage au cuir est un “entretien” du tranchant. Ce n’est que pratiqué régulièrement qu’il est (très) efficace.
On trouve des cuirs de bonne qualité un peu partout sur Internet. Chez Lames & Lumens nous avons un préférence pour ceux à poser sur une table ou un établi ou ceux qui sont collés sur un pad en bois rigide comme ici ou le top du top ici.
Bien sûr, il ne faut pas oublier d’enduire le cuir avec de la pâte à polir, à base d’oxydes ou à base de poudre de diamant. Il existe un grand nombre de vidéos tutorielles sur YouTube. Nous aimons bien celle-ci.

Lames+et+Lumens+Affutage-6.jpg

Lames+et+Lumens+Affutage--2.jpg

Affûter avec des tiges céramique

Pour un affûtage régulier, chez Lames & Lumens nous aimons beaucoup l’utilisation des systèmes à base de tiges en céramique comme chez Lansky ou chez Spyderco. Avec un tout petit peu d’habitude et en prêtant attention à garder un angle constant lors de l’affûtage, on obtient très rapidement des résultats impressionnants.
Ces systèmes sont intéressants car ils ne sont pas très chers (surtout le Lansky), on peut les emporter partout et ils sont simples à mettre en œuvre.
Comme pour les cuirs d’affilage, il existe, sur YouTube, de nombreuses vidéos tutorielles. Comme celle-ci qui est en Anglais mais on peut bien voir l’opération, c’est très compréhensible.


Affûter avec des pierres

L’affûtage à la pierre est très efficace pour “refaire” un tranchant. Très efficace aussi, bien sûr pour affiler la lame, pour peu qu’on utilise la bonne pierre et qu’on ai le coup de main nécessaire. Mais comme pour tout, cela s’apprend ! Avec un peu de pratique, on arrive à obtenir des résultats impressionnants d’efficacité.
Il existe une infinie variété de pierre. Des pierres naturelles, des pierres artificielles. Des pierres à eau, des pierres à huile. Et des finesses de grains allant du plus gros au plus fin…
Il faut faire attention à ne pas “taper” dans des grains trop gros, nous vous déconseillons par exemple l’emploi de pierre à faux, qui comme leur nom l’indique servent à affûter… les faux.
Un peu plus contraignant à mettre en œuvre l’affûtage à la pierre est une sorte de nec plus ultra de l’affûtage et même s’il nécessite un peu d’habitude il existe cependant des pierres intéressantes et “pratique” comme la Fallkniven DC4 que l’on aime beaucoup chez Lames & Lumens.

Lammes+et+Lumens+Affutage-3.jpg

kife-sharpen-mt-8.jpg

Le plaisir de l’affûtage

Affûter un couteau peut devenir un plaisir. Si, si ! Celui de prendre régulièrement soin de son couteau, le soir après une journée d’utilisation.
Obtenir à nouveau ce tranchant rasoir que l’on apprécie tant est un vrai petit passe temps, très agréable.
De plus, cela entretien votre matériel et surtout, lui donne le tranchant qu’il mérite. Car quoi de mieux, quand on possède un couteau que de l’avoir tranchant comme un rasoir ! Sachez qu’il est possible d’avoir une lame tellement tranchante qu’on peut même couper les cheveux en deux dans le sens de la longueur ! C’est dire…